Les dossiers Contact

La zone d'échanges entre l'Université Laval,
ses diplômés, ses donateurs et vous

Les dossiers de Contact

Les pouvoirs de la musique

5 bonnes raisons de chanter en groupe

5-bienfaits-299×156

Outre le plaisir même de chanter et la joie de retrouver des amis, faire partie d'une chorale procure d'autres bienfaits étonnants.

De nombreuses recherches ont prouvé que la pratique d’un instrument de musique a une incidence positive sur les capacités cognitives et la concentration. Cependant, peu d’études se sont jusqu’à maintenant intéressées aux effets du chant sur le développement de ces aptitudes.

Pascale Tremblay

En collaboration avec des spécialistes en musique, en phonologie et en psychologie, la professeure Pascale Tremblay 1, du Département de réadaptation, s’intéresse à l’influence du chant sur les mécanismes physiologiques, neuromoteurs et neurocognitifs qui sous-tendent la production de la parole et de la voix. Ses travaux visent, entre autres, à développer des stratégies pour prévenir ou retarder les effets du vieillissement sur la communication.

Ses études font état d’effets positifs du chant choral tant pour la communication, pour la cognition que pour la santé du cerveau. Comment se traduisent concrètement ces bénéfices?

1. Une voix plus stable
Lorsque nous entendons une voix, nous sommes généralement capables de dire si elle appartient à une personne jeune ou âgée. L’un des critères sur lequel nous nous appuyons alors est la stabilité de la voix, puisque le vieillissement altère cette qualité. «Les résultats préliminaires de notre étude, indique Pascale Tremblay, permettent d’affirmer que le chant stabilise la hauteur de la voix. Lors des tests, nous demandions, entre autres, aux participants de parler sur un ton triste, un ton joyeux et un ton neutre. Nous avons découvert que la voix des non-chanteurs est plus variable que celle des chanteurs lors d’un discours neutre. En fait, les chanteurs parviennent à mieux contrôler leur voix et possèdent de meilleures capacités pour la moduler.»

Or, la maîtrise de telles capacités, loin d’être anodine, permet de donner une meilleure impression en société. «La voix est l’une des caractéristiques majeures qui influencent notre jugement général d’une personne, et particulièrement d’une personne aînée. Sa voix sonne-t-elle bien? Si la réponse est affirmative, l’individu bénéficie d’une meilleure perception sociale», affirme la chercheuse.

2. Une capacité à parler plus distinctement
En vieillissant, les chanteurs parviennent à maintenir une meilleure articulation. «C’est important, souligne la professeure Tremblay, puisque les chanteurs âgés sont plus intelligibles pour les autres par rapport aux non-chanteurs.» Ils peuvent donc profiter d’une vie sociale plus intéressante et préserver plus longtemps une certaine qualité de vie. Le chant a également une influence sur le débit de la voix, ce qui a également une incidence sur la qualité des échanges des personnes aînées avec les autres.

Ces bienfaits du chant choral n’ont-ils d’intérêt que pour les personnes qui vieillissent? Pas nécessairement, répond la chercheuse. «La collecte de nos données, dit-elle, s’est terminée en août. Les volontaires qui ont participé à l’étude chantent au moins 60 minutes de manière continue chaque semaine depuis 2 ans. Par contre, ils n’ont pas tous la même expérience. Certains ont commencé à pratiquer l’activité il y a 2 ans, alors que d’autres chantent depuis 50 ans. Nous avons l’intention d’évaluer si le temps consacré à ce passe-temps au cours d’une vie a des répercussions sur nos résultats.»

Publié le 13 novembre 2018

  1. Publié le 25 novembre 2018 | Par Louise Drouin

    Je suis ravie d'apprendre qu'on ait mesuré des effets sur le volume, le débit et l'articulation de la voix parlée. La pratique prolongée du chant choral et, plus récemment, la recherche de ses effets par rapport au vieillissement m'ont permis d'en appécier tellement de bénéfices, particulièrement sur la cognition et la participation sociale. Bravo à Dre Tremblay pour cet apport convaincant sur l'importance du chant choral sur la vie quotidienne de ses adeptes.

    Louise Drouin
    Étudiante au doctorat en gérontologie
    M. Gérontologie, B. Musique
  2. Publié le 18 novembre 2018 | Par Gaétan M

    Est-ce que chanter seul dans sa maison, tout en travaillant, produit les mêmes effets ?
  3. Publié le 17 novembre 2018 | Par Denise Gauthier

    Bonjour! Bravo pour le thème de votre chronique. Dans votre étude, est-ce que vous vous êtes intéressée aux bienfaits de la musique (ou du chant) en fonction du type de musique (populaire, classique, sacrée, etc.)? Personnellement je chante dans une chorale de chant sacré depuis de nombreuses années et je me sens plus harmonieuse après chaque répétition ou concert ou lorsque j'assiste à un concert classique ou à l'opéra. Diriez-vous que les bienfaits de la musique sont les mêmes, quelle que soit la catégorie musicale? Je me pose parfois cette question.
  4. Publié le 17 novembre 2018 | Par Louis-Antoine Laroche

    Bonjour,
    Je prône ce type de réflexion à mes élèves de musique et en particulier en chant. J'ai aussi fait travailler un parent atteint de parkinson et cela l'a aidé me disait-il. En effet, avant que je travaille avec lui sur la technique vocale (une rencontre), on ne l'entendait presque plus parler. Je lui ai dit de continuer de pratiquer sa respiration.

    J'ai hâte de lire l'évolution de vos recherches. Merci de me tenir au courant.

    Louis-Antoine Laroche, M.Mus.
  5. Publié le 17 novembre 2018 | Par Yvon Pesant

    Il est enchantant de savoir cela.

Note : Les commentaires doivent être apportés dans le respect d'autrui et rester en lien avec le sujet traité. Les administrateurs du site de Contact agissent comme modérateurs et la publication des commentaires reste à leur discrétion.

commentez ce billet

M’aviser par courriel des autres commentaires sur ce billet