Le magazine Contact

La zone d'échanges entre l'Université Laval,
ses diplômés, ses donateurs et vous

Le magazine Contact

Automne 2006

En un éclair

Des nouvelles des docteurs <em>honoris causa</em>, de la fréquentation de l'École de langues, d'un camp de réfugiés et plus.

DES DOCTORATS QUI HONORENT

    La solennité des cérémonies de remise de diplômes n’empêche jamais l’émotion de montrer le bout de son nez. À plus forte raison quand Janette Bertrand y reçoit un doctorat honoris causa, comme au printemps dernier. Un tel diplôme honorifique a également été remis à l’océanographe Jody Deming, à l’industriel Joseph Kruger II et à l’un des pères du constructivisme, Ernst von Glasersfeld. Plus de 2 600 finissants ont aussi reçu leur diplôme, lors de ces cérémonies printanières, ce qui représente le quart de tous les diplômes accordés pour l’année 2005-2006.


CAMPUS D’ÉTÉ MULTILINGUE

    Quelles sont les langues à la mode, en 2006? Le mandarin suscite un engouement certain, mais l’anglais reste bon premier, si l’on se fie aux inscriptions à l’École internationale d’été de langues. Entre mai et août, plus de 3 500 étudiants ont participé aux formations offertes sur le campus: cours réguliers offerts le soir, cours intensifs en anglais, espagnol, mandarin, japonais, russe ou français langue étrangère, et stages de perfectionnement en enseignement du français langue étrangère.


MANGER SOUS COUVERT VÉGÉTAL

     Le campus compte un nouveau bâtiment: une verrière quatre-saisons, qui occupe désormais la cour intérieure du pavillon Charles-De Koninck et fait office de salle à manger. Outre ses murs de verre, l’édifice d’un seul étage a un toit végétal, tout comme le corridor qui le relie au pavillon.

Au cours de l’automne, un pavillon d’une autre envergure sera inauguré: le Centre d’optique, photonique et laser –un bâtiment de près de 10 000 m2 qui abritera des laboratoires sophistiqués. Plusieurs autres chantiers parsèment le campus. Entre 2003 et 2010, on aura investi plus de 200 millions$ dans la construction de nouveaux édifices et dans le réaménagement de pavillons et d’infrastructures.


SUR LA PISTE DES RÉFUGIÉS

    En avril, pour une deuxième année, les étudiants à la maîtrise en études internationales ont organisé un événement de sensibilisation au sort des réfugiés au Canada et ailleurs. Le point culminant de ce projet: un «stage» de 24 heures dans un camp fictif de réfugiés, érigé sur le campus, auquel une quarantaine d’étudiants ont participé. Chapeauté par le Réseau Droit et Démocratie, l’événement a remporté l’an dernier le grand prix Projet par Excellence de l’organisme Forces AVENIR.


GÉNIE FORESTIER À AMOS


    Dès l’automne prochain, 20 étudiants entreprendront leur baccalauréat en opérations forestières ou en aménagement et environnement forestier à Amos.Grâce à une entente entre l’Université Laval et l’Université du Québec en Abitibi (UQAT), les étudiants pourront compléter jusqu’à deux années de cours à l’UQAT, avant de rejoindre leurs collègues du campus de Québec pour terminer leur scolarité. Les diplômés des deux baccalauréats touchés ont accès à l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec.


BIENTÔT AU PROGRAMME

    L’Université forme déjà près de la moitié de tous les diplômés canadiens des cycles supérieurs en photonique. Ce ratio ne pourra que s’accroître avec les futurs programmes de deuxième et troisième cycles en biophotonique, une spécialité qui touche le vivant –particulièrement la santé humaine (diagnostic, thérapie, etc.). Deux autres programmes viennent, eux aussi, de recevoir le feu vert du Conseil universitaire: le baccalauréat en génie industriel et celui en art et science de l’animation. À surveiller dans la liste des programmes de l’automne 2007!


CHÈRES CHAIRES


    Avec l’octroi récent de deux nouvelles chaires de recherche du Canada, l’Université compte désormais 76 de ces entités, ce qui représente une entrée de fonds de plus de 91 millions$ depuis cinq ans. Le programme fédéral des chaires de recherche vise à attirer ou à retenir au pays des chercheurs prometteurs ou chevronnés. Les deux derniers titulaires en date: Louise St-Arnaud, qui dirigera la Chaire sur l’intégration professionnelle et l’environnement psychosocial de travail, et Paul Isenring, qui prend les commandes de la Chaire de recherche en physiologie moléculaire des cotransporteurs cation-chlore (un type de protéines nécessaires à l’équilibre chimique de la cellule).


TROIS NOUVEAUX DOYENS


    Trois doyens sont fraîchement entrés en poste: Marcel Monette, aux sciences de l’éducation; François Blais, aux sciences sociales; Diane Morin, aux sciences infirmières. Au même moment, l’Université accueillait sa nouvelle secrétaire générale, Monique Richer.
Haut de page
  1. Aucun commentaire pour le moment.