Le magazine Contact

La zone d'échanges entre l'Université Laval,
ses diplômés, ses donateurs et vous

Le magazine Contact

Printemps 2005

Le fonds Globenski est né

Professeure à la retraite, Anna-Marie Globenski fait un don de 400 000$ dans le cadre de la campagne <em>De toutes les révolutions</em>.

    En février dernier, un événement tout en musique et en générosité s’est déroulé à la salle Henri-Gagnon du pavillon Louis-Jacques-Casault. Le recteur Michel Pigeon, le doyen de la Faculté de musique, Gilles Simard, ainsi qu’une assemblée composée d’amis et de membres de la communauté universitaire se sont réunis afin de rendre hommage à une femme de cœur, Anna-Marie Globenski.

Pianiste et professeure à la Faculté de musique pendant près de 30 ans, Mme Globenski a démontré tout son attachement à l’Université Laval en faisant un don de 400 000$. Consenti alors que la campagne De toutes les révolutions volet communauté universitaire bat son plein, ce don servira à financer un fonds de pédagogie instrumentale qui portera le nom de sa donatrice. Par ailleurs, soulignons que Mme Globenski a également fait don d’un piano à queue électronique qui saura sûrement faire le bonheur des étudiantes et des étudiants de la Faculté de musique.

«Je devine que ce geste généreux que vous posez en faveur de la pédagogie instrumentale à l’Université Laval est un geste d’amour et de passion, a déclaré le recteur. Votre amour de la musique et votre passion pour l’enseignement, vous les avez partagés avec plusieurs d’entre nous et vous nous démontrez aujourd’hui à quel point cela vous tient à cœur.»

Pour l’occasion, le nouveau professeur de piano à la Faculté de musique, Arturo Nieto-Dorantes, a rendu hommage à la professeure retraitée lors d’une prestation musicale que toute l’assemblée a savourée avec plaisir.

Virtuose et professeure

Anna-Marie Globenski est une pionnière. Issue d’une des plus vieilles familles canadiennes d’origine polonaise, elle reçoit sa première formation musicale à l’École Vincent-d’Indy et, en 1951, remporte le Prix d’Europe et poursuit sa formation au Conservatoire de Paris et à l’Académie de Vienne. En 1954, elle obtient un diplôme d’honneur au Concours international d’exécution musicale de Genève et, en 1955, devient la première concurrente canadienne à être admise au Concours Chopin à Varsovie.

Concertiste de renom, Anna-Marie Globenski entre à l’Université Laval comme professeure en 1963. Parallèlement à son enseignement, elle a été successivement directrice du programme d’études supérieures, du programme de baccalauréat en interprétation musicale et du programme de concentration en musique. Elle fait aussi partie de ceux et celles qui ont participé à l’essor de l’École préparatoire de la Faculté de musique.

Le doyen Gilles Simard a profité de l’occasion pour annoncer que l’École préparatoire porterait désormais le nom de Mme Globenski. «Par votre action, a-t-il rappelé, vous avez contribué au développement et au rayonnement de cette école. En plus de servir les intérêts d’une génération montante et diversifiée, cela donne à l’Université une visibilité des plus considérables et renforce sa réputation de chef de file dans le milieu musical.»

Une reconnaissance que Mme Globenski a reçue avec émotion et fierté.
Haut de page
  1. Aucun commentaire pour le moment.